Qu'est-ce que la gauche alternative ? Qui sommes-nous ? D'où vient chacun d'entre nous ? Ecolos, communistes, socialistes radicaux, féministes, mouvementistes et libertaires. Nous sommes tout cela et bien plus encore.

La courte histoire commune qui nous anime a été tout de même suffisament longue pour apprendre à nous connaître et réaliser qu'avant de nous rencontrer nous avions déjà commencé à cheminer les uns vers les autres.

Nous apparaissons peut-être comme une nébuleuse totalement floue à l'extérieur mais nous, nous savons.

Nous savons que ce qui nous réunit est plus grand que ce qui nous divise. Nous savons que nos différents parcours idéologiques sont nos richesses.

Les sociologues d'aujourd'hui nous qualifieront peut-être de post-quelque chose : à la fois post-écolos, post-communistes, post-socialistes, post-féministes, post-mouvementistes, post-libertaires. Pourtant, aujourd'hui, en écrivant ces quelques mots, je pressens qu'être à la fois post et tout cela en même temps, cela signifie que nous sommes aussi et surtout autre chose, non pas post mais néo-quelque chose, comme nous avons notre adversaire, le néo-libéralisme, nous sommes peut-être néo-socialiste (aus sens premier et non partidaire du terme).

Dans la gauche alternative, les écolos se sont enrichis du communisme, du socialisme radical, du féminisme politique, du mouvementisme et du mouvement libertaire.

Dans la gauche alternative, les communistes se sont enrichis de l'écologisme, du socialisme radical, du féminisme politique, du mouvementisme et du mouvement libertaire.

Dans la gauche alternative, les socialistes radicaux se sont enrichis de l'écologisme, du communisme, du féminisme politique, du mouvementisme et du mouvement libertaire.

Dans la gauche alternative, les féministes se sont enrichis de l'écologisme, du communisme, du socialisme radical, du mouvementisme et du mouvement libertaire.

Dans la gauche alternative, les mouvementistes se sont enrichis de l'écologisme, du communisme, du socialisme radical, du féminisme politique et du mouvement libertaire.

Dans la gauche alternative, les libertaires se sont enrichis de l'écologisme, du communisme, du socialisme radical, du féminisme politique et du mouvementisme.

Chaque idéologie nous apporte un éclairage différent sur l'état du monde actuel mais, prise une par une, chacune des idéologies n'apporte pas d'alternative crédible au néo-libéralisme. Nos idéologies historiques sont celles d'un monde qui n'est plus.

Nous, gauche alternative, nous avons l'ambition de construire une nouvelle idéologie face à la seule idéologie qui perdure, le néo-libéralisme.

Nous, gauche alternative, nous ne tolérons pas que l'idéologie néo-liberale martèle qu'elle n'est pas idéologie et que toute idéologie ne peut être que régression.

Nous, gauche alternative, nous sommes la preuve vivante que l'on peut dépasser d'où nous venons et nous tourner ensemble vers l'avenir.

Nous, gauche alternative, pronons un rassemblement large de toutes les femmes et tous les hommes de gauche qui ne résignent pas.

C'est pourquoi nous restons ouvert aux autres, c'est pourquoi notre nom n'est que temporaire, c'est pourquoi nous sommes unitaires, non pas pour unir des partis, mais pour unir des pensées politiques.

Face à la droite du XXIème siècle, capitaliste et ultra-réactionnaire, il nous faut construire la gauche du XXIème siècle, portant toujours les valeurs qui fondent la gauche, mais ayant intégré les changements de civilisation, une gauche solidaire, écologique, égalitariste, profondément démocratique dans son ambition et dans son fonctionnement.

Ceci est un appel aux citoyens qui ne veulent plus être de simples sujets réduits à l'état de consommateurs et de spectateurs.

Ceci est un appel aux femmes et aux hommes qui ne veulent pas de leur pensée unique.

Ceci est un appel aux militants de l'ombre qui oeuvrent dans leur vie quotidienne pour une vie plus juste envers leurs semblables.

Ceci est un appel aux militants de l'ombre qui oeuvrent dans leur vie quotidienne pour une vie plus respectueuse de leur environnement.

Ceci est un appel à tous ceux qui pensent que l'humanité doit reprendre son destin en main.

Ceci est un appel à la mobilisation générale, autant au niveau local, régional, national que global.

Ceci est le début d'un nouveau manifeste et nous allons l'écrire ensemble ...

... parce que la somme des parties est plus importante que la simple addition de celles-ci.