"Les prix de l'alimentation, s'ils continuent comme ils le font maintenant... les conséquences seront terribles", a lancé M. Strauss-Kahn au cours d'une conférence de presse donnée à l'issue d'une réunion de l'instance dirigeante du FMI. "Des centaines de milliers de personnes vont mourir de faim... ce qui entraînera des cassures dans l'environnement économique", a-t-il mis en garde.

acf_camp2002_orig

Est-ce cet avenir là que nous voulons laisser à nos enfants ?

 

Que faire ? Ne nous faut-il pas remettre en cause certaines décisions économiques et sociales ?

 

- La mise en place des agro-carburants a contribué à augmenter brutalement le prix des céréales entrainant dans certains pays une grave crise alimentaire. Ne faut-il pas interdire les agro-carburants ?

 

- La consommation de viande a plus que doublé depuis cinquante ans. Compte tenu de la croissance de la population mondiale, la demande globale a ainsi été multipliée par cinq. Or c’est un aliment qui est cher à produire : 1 g de protéines animales coûte l’équivalent de 7 à 9 g de protéines végétales. L’Europe utilise 7 fois sa superficie agricole en terres du Tiers-Monde pour produire de quoi nourrir son bétail. Ne faut-il pas que chaque personne diminue sa consommation de viande ?

 

- Et quoi d'autre encore ?

 

Faire de la politique, c'est d'abord prendre conscience de ce qu'il faut améliorer, puis avoir le courage de proposer les changements nécessaires à la survie de notre planète et de notre espèce ! Ces changements peuvent être des choix collectifs ou individuels. A chacun de s'y impliquer !

 

Mickaël