Grand coup de gueule que je ressens parfaitement, écrit par Fabien.

http://chezfab.hautetfort.com/

Le bal des faux culs politiques continue

actualité,politique,société,écologie,partis,luttes,changementHo que la danse est belle en ce moment au bal des faux culs.

Le PS présente son super méga projet de la mort qui tue et qui va changer la France et le monde. Au final, du social libéral comme toujours (centre gauche, voir centre quoi, logique quand on court après l’UMP, on se droitise, comme quand l’UMP court après le FHaine et s’extrêmedroitise), une grande envie de continuer comme avant, une défense bec et ongle de l’Europe (non comme idée politique mais comme marché avec les règles de ce dernier), la défense du nucléaire en affirmant une sortie du « tout nucléaire » (donc son maintien quand même … mais pas «tout ») et une défense bec et ongle des politiques du FMI (en acceptant la rigueur comme thème). Surtout, surtout, un maintien dans un « capitalisme » qui serait selon eux, au choix, social ou régulé… Ou comment encore une fois maintenir les riches, riches, tout en laissant croire aux pauvres qu’on se soucie d’eux…

Certes, sur les droits individuels il y a quelques avancés, mais c’est très frileux. Alors rien de transcendant (mais pour tout dire, attendait on quelque chose ?) mais superbement présenté, surement par un plan communication signé Euro RSCG…

A l’UMP, via NKM, on fait dans la centrification globale qui ne porte pas son nom, en usant de la corde écologiste version développement durable. En plus de la stigmatisation de l’étranger bouffeur d’enfant (voir plus bas). Voilà que pour sauver la planète on va fermer les centres villes aux scooters et aux véhicules polluants, surtout anciens. Un grand coup sur la tronche des plus pauvres, sans contre partie. Soyons clair : la contre partie ne serait pas de donner du fric pour changer de voiture, mais bien de développer les transports en commun de masse, efficaces et agréables. Mais non, la ministre de l’écologie nous sort que l’avenir est aux « petits véhicules et à l’électrique »… Ben voyons ! Loyers de folie, interdictions au plus pauvres, vive les centres villes du futur … Et vive la société de la dictature du tout bagnole...

Dans le même temps, Borloo et sa clique de « centristes de l’extrême » quittent l’UMP. C’est beau comme un vol de 747… C’est dire comme cela m’inspire ! L’extrême centre (expression débile inventée elle aussi par un publiciste qui ne savait plus comment gagner des millions) se la joue en appelant à la formation d’une plate-forme politique commune avec le Parti Radical Valoisien, la « Gauche Moderne » (autrement dit, la droite moisie de Bockel) et le Nouveau Centre. Que c’est beau cette guéguerre d’égos qui n’a pour but que de créer un nouveau réservoir artificiel de voix de droites pour Sarkozy en 2012 ! Mais on va nous dire que non, ils sont très différents et tout et tout… C’est bien connu : entre Rama Yade (caution belle gueule de ce tas d’idées rances, un peu comme Hamon au PS), Bockel et Borloo, tous anciens ministres de Sarkozy, gentils chien-chiens au maître de l’Elysée, la pensée est extrêmement éloignée de celle du chef ! Ils nous prennent réellement pour des cons !

Le FHaine, lui, progresse pendant ce temps, porté d’un côté par le vent que lui souffle dans le dos l’UMP avec ses débats stigmatisant et les sorties de Guéant (qui nous pond un texte sur l’immigration pas loin de ce que Vichy aurait pu pondre, et là je pèse mes mots). Mais pire, c’est l’incurie d’une certaine gauche bobos à combattre ce qu’elle ne connaît pas (la pauvreté en fait) qui nous mène là ! Même dans le « Nouvel Observateur » on en est à imputé la monté du FHaine à …. Tout et n’importe quoi ! Voir la polémique autour du dernier disque de Nolwenn Leroy … C’est usant à force d’écouter ces bobos expliquer au bon peuple qu’il est con et qu’il vote mal parce qu’il n’a rien compris (comme pour le TCE ou autre en somme). Mépriser par élitisme et vous payerez cher (quoique, la plupart son assez riches pour tourner leur veste au bon moment, et ne pas souffrir d’une arrivée en force du FHaine).

Europe Ecologie Les Verts (respirez c’est terminé) jouent les gros bras en s’affichant aujourd’hui dans un positionnement de « troisième force du pays » (ça dépend comment qu’on compte il parait, un EELV m’expliquant que comme il ne comptait pas le FHaine et l’abstention… Ha oui vu comme ça….). Et que ça veut « prendre le pouvoir » sans expliquer le programme, que ça veut de la « croissance sélective » ou de la « décroissance juste » (va falloir choisir un jour), que ça se veut de gauche mais présente Eva Joly (madame je ne sais pas si je vais chez les Verts ou au MODEM) ou Nicolas Hulot (vendeur de shampoing et hélicologiste, ami de Sarkozy, Chirac et Borloo)… Allez comprendre… Bref, c’est plus une bulle médiatique qu’un parti politique aujoud’hui… Ha comme le PS et l’UMP me souffle-t-on dans l’oreille ? Ben c’est ça la « politique autrement », c’est comme les autres mais avec un nom plus long ! (oulà je sens que je ne vais pas me faire des amis là …)

Mais tout ce qui unit ce beau monde, c’est une belle et forte idée : la croissance ! Verte, bleu, jaune, orange, kaki, etc… Mais la « croissance » cette réponse à tout !

Point de partage, non, juste l’idée de faire encore et toujours gonfler le gâteau, encore et toujours grossir pour répartir… On oublie que le gâteau est déjà énorme, que les riches le sont de plus en plus, que tout va dans leur sens… A continuer comme cela, c’est juste maintenir encore et toujours le même système en place (le capitalisme) et les mêmes qui tirent leur épingle du jeu (l’oligarchie). Mais doit on s’étonner que ces partis, dont les leaders sont tous issus de la bourgeoisie (c’est aussi le cas au PG et au PCF, au passage) aient pour but de maintenir, in fine, les acquis des plus puissants d’un point de vue financier ?

La décroissance, la révolution libertaire, l’anarchisme, l’écologie sociale… Voilà des voies à prendre, voilà pourquoi user notre voix (dans la rue en grande partie). Au tous contre tous, je préfère le classe contre classe. Car il nous faut sortir du capitalisme, certes, mais surtout et avant tout construire une autre forme de vie en dehors des réflexes du capitalisme. Et cesser de ne pas nommer l’ennemi premier.

Au fait, savez-vous que les ¾ de vos femmes et hommes politiques sont « aidés » par des « personal trainer » de communication, issus de quelques boites de pub / comm… Ça en explique des choses non ?

Bon sang, on attend quoi pour faire réellement de la politique ?