L’enfant construit ses repères au quotidien, par apprentissage de la vie en commun, des règles,  par imitation de l’adulte. Plus tard, devenu adulte, il comprend et applique les règles. Ainsi vont les choses dans le meilleur des mondes.

 

Afin que ce monde se rapproche du meilleur, et notamment dans le domaine du code de la route, le groupe civisme, créé à l’initiative de la municipalité de Saint-Macaire, a convié les écoles à développer la connaissance des règles de conduite à vélo.

 

Cela fait lien avec la construction d’une courte piste cyclable (environ 300 mètres), permettant aux cyclistes d’accéder au centre sportif Georges Raymond. Ainsi, les élèves ont appris les règles de bonne conduite et notamment celle qui consiste à utiliser cette piste cyclable lorsque besoin est. Ils ont aussi appris à ne pas rouler sur les trottoirs, laissant la place aux piétons, aux parents avec poussette ou aux handicapés se déplaçant en fauteuil roulant. Il est en effet dangereux, pour ces personnes, d’utiliser la chaussée dans le seul but d’éviter un obstacle sur une voie qui leur est dûe.

 

Dans le meilleur des mondes !!!

 

Le dimanche 17 avril, (mais d’autres jours présenteront le même spectacle) , on pouvait admirer, à Saint Macaire, un bel exercice d’incivisme qui, pour de nombreux enfants, aura valeur de comportement repère, puisque ce sont papa et maman qui en sont les héros.

  

 

100_1470Les espaces desquels les voitures sont absentes correspondent à des bateaux. Il est tellement moins risqué de gèner un cycliste qu'on ne voit pas qu'un riverain.

 100_1477

 

Poussettes s'abstenir. Fauteuils roulants strictement interdits. 

 

 

 

 

    

100_1468

 

 Voiture clairement stationnée sur la piste cyclable.

 

 

 

 

 

 

 

 100_1475

 

 Beau spectacle pour un enfant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100_1479 

 Si on observe bien, on se rend compte que le parking situé à 300 mètres de l'entrée du stade, c'est-à-dire à 50 mètres de certaines prises de vue, ce parking est... vide! Non, il y avait quelques voitures, dont la mienne.

 

 

 

 

 Combien de représentants de l’état ont pu, ce jour, constater la multiplicité des formes d’incivisme. Combien de gendarmes et policiers en civil (parents pour l’occasion), d’éducateurs, de conseillers municipaux, ont vu et se sont tu. Ainsi soit-il ! A Saint-Macaire en Mauges, on professe le civisme, la courtoisie, le respect de l’autre lors de messes administratives, on médiatise les actions. Puis, le jour venu, on dépose sur ses yeux le voile de la convenance.

 

Combien de nos enfants ont, lors de telles occasion, la réflexion intime : « Moi, quand je serai grand, je ferai comme je veux, comme papa, comme maman. »

 

Ainsi, lors du prochain décès accidentel, excès de vitesse, non respect d’une priorité, manque de visibilité à cause de voitures mal garées, ou tout autre cause consécutive à un manquement aux règles élémentaires, ne cherchez pas trop loin le responsable. Prenez simplement un miroir et regardez-vous !

 

Jean Philippe