Le Parti Socialiste Flamand est membre du Parti Socialiste Européen et de l’Internationale Socialiste, tout comme le Parti Socialiste Français.

Le 12 mai, l'ensemble des partis démocratiques flamands, à l'exception des écologistes du Groen (verts), ont rallié la cause de l'extrême droite. Le Socialistische Partij Anders (comprenez Parti Socialiste Flamand) s’est rallié à ce mouvement

Ainsi, le Sénat belge a jugé recevable, par 30 voix contre 26 la proposition de loi du Vlaams Belang , parti d’extrême droite flamande.

 

Elle prévoit d' "effacer, pour l'avenir, tous les effets des condamnations et sanctions infligées du chef d'actes d'incivisme "prétendument" commis entre le 10 mai 1940 et le 8 mai 1945". Le texte propose par ailleurs d'indemniser les victimes de l'épuration après la libération ou leurs descendants pour les préjudices subis.  

 

Réhabiliter la collaboration avec les tortionnaires nazis, mettre au rang de victimes ces mêmes collaborateurs en leur versant des indemnités, c’est insulter à la fois les dizaines de millions de victimes du nazisme, tous les résistants ainsi que l’ensemble des militants qui se proclament de l’humanité.

 

Ce soutien apporté par le PS Flamand ne peut qu’être condamné par le PS français, et traduit en actes par le refus de siéger ensemble dans des instances politiques dites socialistes.

 

Jean Philippe