Le très infantile maire de Cholet, Gilou Colère (alias Gilles Bourdouleix) a, le 22 novembre dernier, déclaré son intention de se présenter à l'élection présidentielle, au nom du CNIP. Gilou Colère souhaite se transformer en Gilou Président. C'est tout à fait légitime, car il représente une partie, certes très étroite, mais bien réelle, de la pensée politicienne française.

Las! les médias autres que locaux  l'ignorent. Nationalement, personne ne sait qu'il se présente. C'est regrettable pour un candidat. Lutte ouvrière, avec Nathalie Artaud, Philippe Poutou, pour le NPA ou bien Frédéric Nihous, crédités chacun de moins de 1% des voix, se font plus entendre. A la télévision, sur les radios, sur internet, même lorsqu'on évoque les plus improbables candidats, il n'est question de Gilou Colère.

Certes, 2ème sur la liste Île de France aux européennes, il a permis à son parti de réaliser 0,42 % des voix. Mais pour 2012, il risque de se faire jeter comme un malpropre lorsqu'il demandera l'obole d'un autographe dans des communes un peu trop éloignées de sa tribune.

Gilou Colère deviendra-t-il Gilou Fantôme?

Quelques points positifs:

Paris ne quittera pas le territoire Français, tandis que Gilou voulait expatrier Cholet du Maine et Loire.

Paris ne quittera pas l'Ile de France, tandis que Gilou voulait extraire Cholet de la communauté d'agglomération du choletais.

Les salaires des ministres et députés fidèles ne seront pas augmentés de 60% d'un coup, contrairement à ce qu'il fit pour les adjoints de la Communauté d'Agglomération du Choletais (CAC).

Les députés d'opposition ne se retrouveront pas exclus de toute indemnité, comme les conseiller municipaux d'opposition de Cholet.

Les nouveaux équipements sportifs n'auront pas besoin d'attendre que le Président valide son record personnel avant de pouvoir être utilisés (et les enfants n'auront pas beoins dêtre utilisés comme faire-valoir).

Les financements publics ne deviendront pas plus tortueux qu'ils ne le sont actuellement.

Et encore plein d'autres bonnes choses évitées.

Gilou Fantôme, un mirage d'insignifiance baigné dans un brouillard d'inconséquence.

 

Jean Philippe Parmantier