Communiqué de presse envoyé par la FASE choletaise au Courrier de l'Ouest.

Dans Le Courrier de l’Ouest du dimanche 15 janvier, Jacques Hy, maire de Saint-Macaire-en-Mauges, explique comment il filtre l’accession à la propriété sur la commune :

"Il faut que l'un des deux au moins travaille dans la commune ou bien que ce soit des habitants de longue date de la commune pour bénéficier d'un de nos terrains".

Si de tels propos ont bien été tenus par Jacques Hy, ils interpellent violemment les militants de la FASE.  Ainsi, la municipalité pratiquerait la préférence communale en matière d’accession à la propriété, en établissant une distinction entre les candidats à l’accession «méritants», et d’autres. Une telle préférence, illégale puisqu’elle ne respecte pas l’égalité des citoyens devant la loi, est bien connue lorsqu’elle est portée au niveau national, et on en sait les funestes conséquences.

Si Monsieur le Maire souhaitait éviter que sa commune ne se transforme progressivement en cité dortoir, il aurait pu depuis fort longtemps se pencher sur la dynamisation du centre ville et non favoriser l’implantation de grandes surfaces extérieures. Mais cela lui aurait demandé d’avoir un projet d’avenir et de développement pour sa commune. Il est d’ailleurs révélateur que rien n’apparaisse sur la nécessaire extension de l’école publique, malgré l’explosion des effectifs. Peut-être est-ce aussi pour dissuader les non macairois de s’installer?

Pour la FASE choletaise
 
Jean Philippe Parmantier