Reconnue coupable d'escroquerie en bande organisée et sanctionnée par une amende de 600 000 €, l'Eglise de Scientologie avance masquée à Angers. Cette secte se voulant mouvement religieux se trouve confrontée à la législation laïque de la France. C'est pourquoi elle cherche à contourner l'obstacle en étendant de nouveaux bras sous une étiquette faussement laïque.

En effet, samedi dernier, dans la rue Lenepveu à Angers, on pouvait voir une quinzaine de personnes arborant des débardeurs verts, et distribuant généreusement aux passants des petits livres intitulés : "Le chemin du bonheur pour être heureux". Appât pour personnes en quête de donner un sens à leur vie, ce livre tout gentil tout mignon (c'est pas bien de tuer, il faut rechercher la vérité, la dictature, c'est mal, il faut protéger l'environnement) a été écrit par le fondateur de l'Eglise de Scientologie et essayiste de Science Fiction, Ron Hubbard. On peut imaginer les moyens mis en oeuvre pour offrir gratuitement tant de livres. On retrouve là  le prosélytisme des témoins de Jéhovah.

Etrangement, sur la quatrième de couverture du livre, il est écrit : "la diffusion gratuite de ce livre ne constituant pas une activité religieuse peut être effectuée par toute administration et des préposés de l'Etat."  Ainsi, la Scientologie veut inciter des agents de l'Etat à utiliser leur fonction dans l'administration pour diffuser ce livre. En utilisant certaines de ses publications expurgées de références religieuses, la Scientologie cherche toujours et encore à attirer dans son organisation sectaire les futurs victimes de ses escroqueries reconnues.

 

Jean Philippe Parmantier