16 février 2012

Sarkozy, l'abject tartuffe

Lors de sa déclaration de candidature, le candidat de l'UMP a clamé «Je veux rendre la parole à cette France du non. J'ai beaucoup réfléchi et j'ai pu mesurer pendant cinq ans à quel point les corps intermédiaires font écran», (syndicats et partis politiques)  «Tout le monde veut parler à la place du peuple, sans jamais se soucier de ce que le peuple veut !» Depuis 1945, il y a eu 15 référendums, soit 1 tous les 4 ans. Le dernier est celui de 2005, conduisant au NON des Français face au Traité Constitutionnel Européen... [Lire la suite]
Posté par alterre à 23:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 février 2012

Sarkozy se présente défenseur de la finance.

"quand on dit à la presse anglaise qu'on est libéral et quand on vient expliquer aux Français que l'ennemi c'est la finance, on ment. http://lci.tf1.fr/politique/elections-presidentielles/sarkozy-hollande-premieres-salves-7000455.html Cette attaque du candidat de l'UMP envers François Hollande explique clairement le positionnement du postulant de la République. Il est est libéral. Aucune de ses affirmations ne peut contredire cette affirmation. Il est donc un défenseur de la finance, celle qui a mis le monde productif et... [Lire la suite]
Posté par alterre à 23:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 février 2012

Le Pen dit non à un débat avec Mélenchon

Le Front de gauche a annoncé jeudi que Jean-Luc Mélenchon avait accepté une invitation à débattre avec Marine Le Pen sur France 2 la semaine prochaine, mais la candidate FN a fait savoir qu’elle refusait ce duel et préférait être confrontée à un responsable UMP ou PS. «Jean-Luc Mélenchon a accepté l’invitation de l’émission Des Paroles et desActes sur France 2, le jeudi 23 février, pour y porter  la contradiction à Marine Le Pen», a indiqué dans un communiqué François Delapierre, directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon.... [Lire la suite]
Posté par alterre à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 février 2012

Collège à Beaupréau - réponse Nicolas Dupont-Aignan

Cher Monsieur, Avec un retard certain dont je vous prie de m'excuser, je réponds sans détour à la question que vous me posez dans la pièce jointe à votre courriel du 14 novembre : oui, bien sûr, je m'engage à pourvoir sur tout le territoire à l'organisation de l'enseignement public, gratuit et laïque. C'est bien le minimum quand on entreprend, comme moi, de porter au plus haut niveau de l'Etat une idée de la République particulièrement exigeante et généreuse. En vous souhaitant de retrouver à Beaupréau un climat pacifié entre... [Lire la suite]