François Hollande, candidat à l'élection Présidentielle, peut sembler avoir toute légitimité, de son point de vue, à être candidat à l'élection présidentielle. D'où viendrait cette légitimité. Candidat de l'un des deux plus puissants partis politiques de France (en terme de notoriété), des élections primaires l'ont désigné comme candidat de ce même parti.

Très bien! Bravo! Il a gagné son ticket pour les demi-finales du concours à l'élection présidentielle! 

La question est toutefois de comprendre les enjeux des élections présidentielles, ainsi que des élections législatives qui les prolongent. Sommes-nous à un concours de beauté, à un défilé de mode, à une compétition commerciale entre différents produits marketing?

Ce qui ressort des déclarations de François Hollande, sur les aspects essentiels des conditions de vie des français, sur le plan économique et social, c'est:

Financiers, banquiers, rassurez-vous, je ne m'opposerai pas à votre pouvoir. Bourse, spéculation, mise en danger des emplois par goût du gain, cela vous est acquis.

Chefs politiques européens, je serai avec vous pour signer le Mécanisme européen de stabilité (MES), à la condition qu'on y intègre une petite dose de croissance. Tant pis si les états concernés devront faire allégeance à un organisme que même le très libéral traité de Lisbonne ne peut (légalement) intégrer dans l'Europe.

Industriels de l'énergie gaspillée, la production d'énergie fabriquée à partir de l'uranium sera maintenue dans les mêmes conditions,  et les énergies fossiles seront encore plus utilisées grâce notamment à la construction d'aéroports comme celui de Notre-Dame-des-Landes. Cela permettra de réduire la surface des terres agricoles et de faire des inovations pour notre propre prestige.

Français, comme vos amis européens grecs et espagnols, nous mettrons en oeuvre un programme d'austérité afin que vous assuriez le paiement des intérêts des emprunts, contractés pour enrichir les plus riches.

Payez et crevez, si vous en avez encore la force!

Je mettrai en oeuvre ce que le candidat Sarkozy n'espère même pas pouvoir réaliser avec un deuxième mandat!

Comment peut-on se prétendre socialiste et oeuvrer autant pour des politiques de droite?

Rappels :

FMI - Fonds monétaire international - organisme qui explique à l'ensemble des pays comment réduire les services publics, l'éducation, la santé, afin d'avoir droit à des prêts  permettant de réaliser les infrastructures favorisant les riches industriels. Ancien responsable : Dominique Strauss Kahn, nommé grace au soutien de Nicolas sarkozy , socialiste français, amis de François Hollande. Responsable actuelle, Christine lagarde, ancienne ministre de Nicolas Sarkozy.

OMC - Organisation Mondiale du commerce -  Organisation favorisant les échanges entre pays, et s'opposant aux délocalisation ainsi qu'à la protection des productions locales. Directeur général, Pascal lamy   nommé grâce au soutien de Jacques Chirac en 2005.

Le socialiste Papandréou soutient la liquidation des droits des grecs, la mise sous tutelle de leur liberté!Pas un socialiste pour réagir, pour s'insurger. Rien ! N'étaient-ils pas au courant? Les socialistes du choletais ont reçu l'information. Pas de réaction.

Les socialistes flamands soutiennent l'extrême droite!!! Pas un socialiste pour réagir, pour s'insurger. Rien ! N'étaient-ils pas au courant? Les socialistes du choletais ont reçu l'information. Pas de réaction.

Devant tant d'inertie, un tel manque de convictions face à la condition humaine, un tel rejet du peuple, on ne peut qu'exiger le retrait d'un candidat qui n'a de socialiste que le deuxième mot qui orne sa boîte aux lettres. D'ailleurs, on notera l'effacement du signe du PS sur les modes de communication de ce parti. Le mot socialiste ferait-il peur à ses dirigeants?

Le retrait de la candidature de François Hollande serait le premier acte des responsables du Parti Socialiste, sur le chemin de la reconstruction de ses idéaux!

 

Jean Philippe Parmantier