Pendant que les français se rendaient aux urnes pour changer le locataire de l'Elysée, la Grèce appelait sa population à choisir des députés.

 

Voilà les résultats globaux,

KKE - Parti communiste anti-européen :  8,37%   -  26 sièges

SYRIZA -  coalition gauche radicale   16,45 %  -  51 sièges

DIMAR  gauche démocratique                6,07 %  -  19 sièges

PASOK   parti socialiste                      13,48 %  -  41 sièges

OP écologie                                       2,90 %   -   0 siège

ND droite conservatrice                      19,45 %  - 110 sièges

ANEX ELL  souverainistes                     10,53 %  -  32 sièges

LAOS  extrême droite                           2,87 %    -  0 siège

ChrysiAygi  extrême droite                    6,88 %   -  21 sièges

 

Trois phénomènes resortent de ces élections.

L'effondrement deu PASOK et ND qui totalisaient 77% des voix aux élections de 2009 et qui chûtent à 33%

L' entrée de l'extrême droite au parlement avec 21 sièges.

La mobilisation à gauche autour de la coalition SYRIZA, proche du Front de Gauche français. Cette force issue d'un rassemblement de la gauche radicale et des communistes pro-européens, devient ainsi l'alternative crédible et reconnue face à l'action prévaricatrice des marchés financiers et exploiteurs de tout acabit.

Souhaitons au Front de Gauche un succès encore plus grand lors des élections législatives qui s'annoncent.

Jean Philippe