C'était déjà le même phénomène au début du mandat de Sarkozy. Des ministres ayant accepté des responsabilités au gouvernement, se présentent aux élections législatives. S'ils ont accepté le ministère, c'est qu'ils entendent exercer les responsabilités qui y sont liées. Pourtant, un grand nombre n'hésite pas à se présenter aux élections législatives. Représenteront-ils le peuple? Non! Ce sera leur suppléant. Que ne donne-t-on le titre de titulaire à celui qui est mis en suppléant. Mais, attention, si le ministre venait à perdre son ministère, il récupérerait son mandat de député. On ne vole pas dans les hautes sphères sans prévoir un parachute.

Une autre bonne raison d'utiliser son nom lors des élections législatives : moi, XXX YYY, ministre du nouveau gouvernement, je me présente dans votre circonscription. Je me présente, parce que je le vaux bien, à la L'Oréal, façon Bettencourt. Mon nom est devenu une marque et je vous le vends. Quelle insulte pour le peuple et la démocratie.

Voici le nom des personnes que j'estime indignes (mais on pourrait en trouver autant à l'UMP), car elles mentent de par leur double acceptation, de ministre, et de candidat(e) aux élections législatives.

 Jean Marc Airault, Premier ministre

Delphine Batho, ministre déléguée à la Justice.

Jérôme Cahuzac, ministre délégué au Budget

Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée aux Personnes handicapées

Bernard Cazeneuve, ministre délégué aux Affaires européennes

Frédéric Cuvillier, ministre délégué aux Transports et à l’Economie maritime

Cécile Duflot, ministre de l’Egalité territoriale et du Logement.

Michèle Delaunay, ministre déléguée aux Personnes âgées et à la Dépendance.

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères.

Aurélie Filipetti, ministre de la culture

Benoit Hamon, ministre délégué à l’Economie sociale et solidaire

Geneviève Fioraso ministre déléguée à l’Enseignement supérieur et à la Recherche

Kader  Harif, ministre délégué aux Anciens combattants et député européen

Marylise Lebranchu, ministre déléguée à la Réforme de l’Etat.

Manuel Valls, ministre de l’Intérieur.

Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture.

Victorin Lurel, ministre des Outre-mers

Pierre Moscovici, ministre de l’Economie et des Finances

George Pau-Langevin, ministre déléguée à la Réussite éducative

Silvia Pinel, ministre déléguée à l’Artisanat, au Commerce et au Tourisme

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé