30 avril 2009

explusions à Angers - communiqué commun

En décidant de l'expulsion du «48» rue Lionnaise le 23 avril au matin, la municipalité d'Angers a déclenché de façon irresponsable un processus aux conséquences dramatiques. Aucun relogement satisfaisant n'a été offert aux demandeurs d'asile et autres habitants après l'opération des CRS (la préfecture ne proposant que des situations provisoires et l'éclatement du groupe). Il était donc légitime que des manifestations de protestation aient lieu. La  seule réponse réponse de la préfecture, le soir du 23 avril au «Quai» et... [Lire la suite]