Depuis le siècle dernier dans les Mauges, on se bat pour avoir un droit : celui de l’Éducation publique. Car comment accepter que des écoles, collèges et lycées privés reçoivent des subventions publiques et que nous n’ayons pas partout le droit à un enseignement public, laïque et accessible à toutes et tous ? Au NPA, nous exigeons que l’argent public ne soit versé qu’aux seuls services publics ! Et nous proposons qu'une nationalisation laïque de l'enseignement privé puisse à terme être engagée, avec bien sûr toutes les garanties salariales et statutaires pour son personnel (par intégration aux corps de fonctionnaires correspondant à leurs qualifications).

Cependant, petit à petit, en dépit des notables et sous la pression des parents d'élèves, des écoles publiques sont ouvertes dans les Mauges : Jallais (2007), Andrezé (2010), bientôt La Romagne et Le Longeron ? Le Conseil régional a décidé l'ouverture d'un lycée public à Beaupréau à la rentrée 2015. Mais l'UMP C. Béchu et la majorité de droite au Conseil général refusent que les élèves des Mauges puissent de l'enfance à l'adolescence bénéficier continûment de l'enseignement public. Ils refusent qu'un collège public puisse exister à côté du futur lycée au sein d'une cité scolaire. Et surtout, il refusent qu'un collège public et laïque fasse concurrence aux quatre collèges privés de la ville. Au nom d'un prétendu manque d'effectifs, au prétexte subliminal d'une défense de l'enseignement confessionnel, la droite angevine défend en réalité un monopole et des intérêts privés.

L’enseignement public de proximité, laïque, de qualité et gratuit pour toutes et tous doit devenir une réalité dans les Mauges aussi ! C’est pourquoi le NPA, que je représente dans la 6e circonscription, a soutenu, soutient et soutiendra les actions du Collectif pour la promotion de l'école publique dans les Mauges en luttant à ses côtés. Si un des slogans de notre campagne législative reste le « nos vies valent plus que leurs profits » popularisé il y a dix ans par Olivier Besancenot, c'est « nos enfants valent plus que leurs profits » que je clamerai samedi 2 juin lors de la grande manifestation pour un collège public à Beaupréau qui commencera à 10h30 par une boucle en vélo dans la ville et continuera à 12 h par un rassemblement où sont invités tous les partis de gauche, les syndicats et les associations laïques.

Angers, le 30 mai 2012

Marie-Émilie VEL

Précisions : Les différents partis de gauche défendent la création d'un collège public à Beaupréau. Le Collectif pour la Promotion de l'Ecole Publique dans les Mauges, compte quelques militants en relations avec divers partis de gauche, et notamment le Front de Gauche. Au niveau départemental et depuis quelques années, le Parti Socialiste relaie la demande auprès du Conseil Général. Lors des manifestations, il est fréquent de voir les autres formations de gauche apporter leur soutien.

Rappel : Toutes et tous à Beaupréau  le samedi 2 juin, comme signalé dans des billets précédents.

Jean Philippe